Soyons clair : il y a autant de types de contenu qu’il y a de pièces de contenu. Ceci-dit, il y a des types de contenu qui reviennent souvent par imitation, un peu comme les mèmes. Et c’est de ceux-ci dont nous allons parler aujourd’hui.

Le but manifeste du marketing de contenu étant d’apporter de la valeur à l’utilisateur final, inutile de vous dire que tous les moyens et médias sont bons lorsqu’il s’agit de placer cette « valeur ajoutée » devant ses yeux.

Bref, tentons donc d’établir une liste des différentes sortes de contenu du content marketing.

Les différents types de contenu utiles en content marketing

1. La liste

Elle pullule sur le net et cet article en est une : la liste. La raison de son succès ? Une structure claire qui permet au lecteur de scanner rapidement le contenu et, donc, de ne pas perdre son temps.

D’après une étude du blog RJMetrics, les listes comprenant 25 éléments seraient les plus susceptibles d’être repartagées. Bien entendu, plus la liste est longue, moins chacun de ses éléments sera développé. Depuis peu, ce type de contenu est aussi décliné en vidéo. Dans ce cas, le nombre d’éléments ne dépasse généralement pas 5.

2. L’interview

Un format classique, utilisé par la plupart des médias. L’interview permet d’en apprendre plus sur un sujet en faisant appel à un expert. L’un des avantages de cette approche est l’argument d’autorité qu’elle permet : en faisant appel à un expert, vous légitimez votre contenu.

Le bonus ? Les personnes interviewées repartagent souvent votre contenu à leur réseau, ce qui vous permet d’étendre votre « influence » sur des publics qualifiés.

3. L’études de cas/livre blanc

Les grands classiques du contenu B2B. Les études de cas et les livres blancs (white papers ou white books) permettent à votre entreprise de montrer son expertise tout en apportant une information intéressante à votre public cible. Ils sont très populaires dans le monde business-to-business car ses intervenants sont tellement friands de chiffres et de faits qu’ils sont prêts à vous laisser leur adresse e-mail en échange de votre savoir.

Pour créer une étude de cas, il « suffit » de créer une hypothèse à propos d’une idée testable et de documenter votre test par des captures d’écran, des anecdotes et des graphiques.

5. La collection de liens

La curation de contenu n’a plus réellement le vent en poupe mais elle reste un moyen assez facile de créer du contenu intéressant. Son principe est simple : vous agrégez les liens d’articles intéressants sur un sujet donnée, y ajoutez un commentaire (insight) et les partagez dans un article dédié.

6. Les infographies

Tout aussi populaire que le livre blanc, l’infographie s’est rapidement imposée comme l’un des types de contenu B2B les plus repartagés. Ses avantages : elle combine facilement les données dans un emballage visuel qui convient particulièrement aux médias sociaux, moins portés sur le texte.

Si vous avez des données à partager, faites-en une infographie.

7. Le tutoriel/le webinar

Tant qu’il y aura des choses à comprendre, le tutoriel ne perdra jamais sa place de roi du contenu. Premièrement, il permet de facilement répondre aux besoins de votre audience et leur expliquant, étape après étape, comment régler un potentiel souci. Deuxièmement, nous sommes, en tant qu’êtres humain, profondément motivés par l’idée d’apprendre rapidement de nouvelles compétences.

Le format est très populaire sur Youtube, par le biais de vidéo mais se développe de plus en plus dans des pièces de contenu très courtes partagées en masse sur Facebook.

Partageant le même principe fondateur que le tutoriel, le webinar s’en distingue par l’intégration de l’engagement, du feedback et de la discussion. On peut le qualifier de « Tutoriel en live ». C’est un type de contenu qui permet d’approfondir une relation client en créant un lien direct.

8. La review

Tester un produit et en donner un avis impartial afin d’aider une audience qui se renseigne sur le web, proche d’un acte d’achat. Inutile de préciser que ce type de contenu jouit d’un énorme succès. Evitez cependant d’écrire des reviews de vos propres produits sous peine d’être questionné sur votre honneteté.

9. L’anecdote

Tout le monde aime les histoires vraies. N’hésitez pas à partager l’expérience que vous avez vécue en utilisant un produit ou un service. Comme d’habitude, cette pièce de contenu doit avant tout avoir une valeur pour l’audience et non vous présenter sous un jour avantageux.

10. Le podcast

Si l’image règne en maître sur les réseaux sociaux, le nombre de personnes qui écoutent des podcast ne cessent d’augmenter. Apple aurait plus d’un milliard d’abonnés aux podcasts uploadés sur iTunes. Contrairement à l’injonction de rapidité que le web écrit connaît, le monde du podcast est un monde où l’on peut prendre son temps, pour approfondir un sujet… Coincé dans les embouteillages, par exemple.

Et le reste ?

Bien entendu, il reste des centaines de types de contenu à ajouter à cette liste : les articles longs, les news, les compilations de tweets, les playlists Spotify, les tops 5, 10 et 20…

N’hésitez pas à laisser un petit commentaire avec un incontournable qui ne serait pas repris dans cette liste et à partager cet article (si vous pensez qu’il peut être utile à quelqu’un dans votre entourage) !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *